Optimiser sa communication

Communication : comment le mot « pertinent » peut vous éviter beaucoup de problèmes 


« Il y a beaucoup de pertinence dans ce que vous dites ».


Retenez bien la formule, elle vous aidera  à prévenir beaucoup de conflits, de tensions et de problèmes. 

Vous êtes en réunion et quelqu’un vient de donner une opinion totalement inverse à la vôtre, qui vous contrarie au plus haut point ?

Vous animez une formation et un participant contredit systématiquement  ce que vous dites ou ce que disent les autres participants (le fameux « Oui, mais….) ?

Un client vous fait un retour négatif sur un de vos produits ou services ? 

Une suggestion pour vous éviter beaucoup de tensions : au lieu de vous mettre en position défensive et de contre-argumenter, commencez par aller dans son sens. C’est-à-dire démarrez votre réponse par :

" Hmm, il y a beaucoup de pertinence dans ce que vous dites. 
En effet,…… (et
 là  vous poursuivez en reformulant ce que la personne
vient de dire et en développant son argumentation).


Dans votre réponse, mettez-y du cœur : il faut vraiment aller dans son sens.

Après cet exercice  vous pourrez ouvrir le débat en demandant au groupe s'il y a des avis différents ou donner votre propre point de vue si vous le souhaitez.



Quels sont les effets positifs de cette méthode ?


1.     Vous allez désamorcer un conflit potentiel, ou éviter des tensions, car vous n’allez pas rentrer dans une confrontation.  

Si c'est une cas où vous êtes facilitateur dans une réunion, par exemple, cette méthode vous permettra de mantenir une certaine fluidité dans les échanges.  L'ensemble du groupe appréciera et vous arriverez plus facilement à atteindre les objectifs de votre réunion.


2.     Vous montrez votre capacité d'écoute, votre ouverture d'esprit et votre esprit coopératif :

vous démontrez que vous savez prendre compte tous les points de vue, même différents du vôtre. Ceci étant relativement rare dans les échanges humains, se sera un « plus » indiscutable. 



3.      Vous préservez votre propre opinion et celle des autres:

vous ne dites pas que la personne détient la vérité absolue ou que vous êtes d’accord avec elle. 

Ce que vous dites, c'est qu’il y a beaucoup de pertinence dans la logique de l’autre. En somme, vous reconnaissez son avis comme valable, mais pas forcément absolu  : « Effectivement, les avions sont souvent en retard si l’on se base exactement sur l’horaire prévu ». Ou bien : « Merci de votre explication sur la possibilité de s'alimenter avec des protéines végétales, il y a beaucoup de pertinence dans ce que vous dites". Ceci même si vous êtes un fanatique des steaks. Ce qui compte est de reconnaître la pertinence de ce que l’autre dit dans sa propre logique.   Il s'agit d'une forme d'écoute empathique : vous allez dans le sens de l'autre et vous reconnaissez son avis comme cohérent avec sa propre logique et son propre ressenti.



4.      Vous encouragez la parole, le débat, la créativité et l’implication de tous, puisque les échanges seront favorisés.

Chacun saura que sa parole est accueillie de manière égale à celle des autres. Vous aurez ainsi probablement accès à des idées et suggestions qui autrement, n’auraient jamais été exprimées.


 

5.      Grâce à cette méthode, vous gardez une certaine maîtrise sur les échanges dans le groupe et sur leur fluidité. Et c'est justement ce qu'il vous faut faire, si vous êtes facilitateur de réunion ou formateur par exemple :  car votre rôle est de  modérer les débats pour tenir un agenda et arriver au but fixé.  

La pratique de cette technique demande un peu d’entraînement, mais vaut la peine d’être tentée.  Vous constaterez certainement les effets positifs sur l’ambiance. N’hésitez pas à arborer un grand sourire : « Oui, en effet, il y a beaucoup de pertinence dans ce que vous dites.... » . Si vous avez des personnes difficiles dans le groupe, le sourire (communication non-verbale) vous aidera beaucoup.   Et n’ayez pas peur d’en faire trop  : dans un monde ou la véritable écoute se fait rare, se sentir vraiment écouté sera apprécié.